Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par evilbassfishing.over-blog.com

Après avoir pris une déculottée quelques semaines avant la fin de l’année 2013, nous décidons avec Mathieu de retourner sur le plan d’eau de Miribel pour tenter de comprendre le comportement des brochets sur ce spot.

Bien que situé à à peine plus de 2km à vol d’oiseau du Grand Large, le comportement des brochets y est radicalement différent…

In extremis...

Pour cette seconde tentative, la météo est un peu plus clémente ; le brouillard est présent mais au moins la température est positive, rien à voir avec notre précédente session où le pourtour du plan d’eau était gelé et où le vent soufflait de façon soutenue.

Nous entamons donc notre prospection, Mathieu au streamer et moi en alternant swimbait et Slit Shad 7’’…

Cannes : SAKURA Furiozza 702 XH et SAKURA Furiozza 742 XXH - Leurres : BIWAA Swimpike et SAKURA Slit Shad 7'' - Tresse : SAKURA 8X Sensibraid

Cannes : SAKURA Furiozza 702 XH et SAKURA Furiozza 742 XXH - Leurres : BIWAA Swimpike et SAKURA Slit Shad 7'' - Tresse : SAKURA 8X Sensibraid

Mais notre enthousiasme est mis à rude épreuve. Après deux heures de pêche nous n’avons pas enregistré la moindre touche… Nous continuons donc notre quête en navigant et prospectant. Mathieu varie les récupérations et les couleurs de streamer et de mon coté je continue à alterner leurres souples et leurres durs.

In extremis...

Nous sommes au milieu du plan d’eau, mon swimbait nage à deux mètres de profondeur en frôlant les herbiers… Frappe ! Pendu ! L’attaque est violente mais le combat avec ma Furiozza 742 XXH ne laisse pas beaucoup de chance à mon partenaire de jeu. Une touche, un poisson, et c’est le premier de l’année !!! Allé ça part de là !!!

le premier fish de l'année...

le premier fish de l'année...

Convaincu d'avoir trouvé une zone de tenue des poissons, nous multiplions les dérives… Mais Seules quelques timides touches viennent nous tenir éveillées.

Nous décidons de changer de zone. Par rapport à la mise l’eau nous avons traversé la totalité du plan d’eau dans sa longueur (plus de 6km) quand la batterie montre des signes de faiblesse… Oh merde, il faut sortir la rame et espérer que le vent ne se lève pas… Heureusement une légère dérive en notre faveur nous permet de continuer à pêcher en nous rapprochant de notre point de départ. Mais le soleil décline et maintenant notre dérive est nulle, alors à la manière de deux galériens nous nous relayons à la pagaie.

Mathieu à la maneuvre...

Mathieu à la maneuvre...

Nous arrivons enfin à bon port…Mais dure dure journée…

Il va falloir se rattraper avant la fermeture, mais pour le week-end prochain direction Clermont pour le grand pèlerinage annuel des pêcheurs aux leurres…

@+

Commenter cet article

fred13 28/02/2014 16:00

Jolie pike et jolie couleur .