Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par evilbassfishing.over-blog.com

Dans l’hexagone, les deux premiers mois de l'année sont l'occasion de nombreuses animations, portes ouvertes et salons. Le moment pour de nombreux pêcheurs de découvrir et faire l’acquisition de nouveau matériel.

Mais depuis des années, des pêcheurs nous posent encore cette question "c'est quoi ces nouveaux moulinets?" en nous montant du matériel baitcasting, ou même "c'est quoi ces nouveaux leurres?" en pointant du doigt les spinnerbaits.

Alors à moins d'un mois du Bassmaster Classic 2015 qui se déroulera cette année du 20 au 22 février sur le lac Hartwell dans l'état de Caroline du Sud. Voici des archives vidéo de l'histoire du Classic et donc de l'histoire de la pêche aux leurres, dans lesquelles nous pouvons voir que tout le matériel que nous utilisons actuellement n'est en fait qu'une amélioration du matériel qui existait déjà il y a 40 ans...

En effet, en octobre 1971 alors que Ray Scott réunissait 24 pêcheurs à l'occasion de la première édition du Bass Master Classic, les pêcheurs américains utilisaient déjà des moulinets à tambour tournant, des spinnerbaits, leurres souples, écho sondeurs, moteurs électriques à commande au pied... etc!!!

Bass Master Classic 1971
Bass Master Classic 1971
Bass Master Classic 1971

Bass Master Classic 1971

D’ailleurs Bobby Murray vainqueur de cette première édition historique a attrapé ses bass dans moins d'un mètre d'au au spinnerbait en Buzzing...

Les premières éditions de cet évènement, qui 40 ans plus tard fait rêver tous les pêcheurs de bass de la planète, a permis de voir émerger certaines stars comme Roland Martin ou Bill Dance devenues aujourd’hui de vraies légendes vivantes.

Bobby Murray vainqueur du 1er Classic en 1971, n'empocha à l'époque "seulement" 10 000$...
Bobby Murray vainqueur du 1er Classic en 1971, n'empocha à l'époque "seulement" 10 000$...

Bobby Murray vainqueur du 1er Classic en 1971, n'empocha à l'époque "seulement" 10 000$...

@+

Commenter cet article