Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par evilbassfishing.over-blog.com

Le titre à lui tout seul pourrait résumer ce jour de congés. Mais je vais quand même vous
raconter la belle rencontre que j'ai fait lors de cette partie de pêche.
Initialement destinée à ranger l’innommable désordre régnant dans mon garage, cette
journée non travaillée se transforma très rapidement en une session « wadding » dans le domaine
public. Au bord de l'eau, équipé de ma canne Sainte Croix « Slop n Frog » et de son moulinet Lews
« Team lite », je décide d'aborder le plan d'eau par la berge exposée au vent. Ce dernier souffle
assez fort, mais de façon régulière sans rafale.
Niveau leurre, je décide de commencer avec un chatterbait de chez « Black flagg », le RK
Jaws Raizer 25grs, monté avec un Live Magic Shad de 11 cm en trailer, le tout colorie noir et blanc.
Je débute en pêchant la couche d'eau supérieure en ramenant de façon linéaire le chatter.
Au fur et à mesure des lancés, je le laisse descendre pour finir sur le fond, dans 5 mètres d'eau
environ, ralentissant la récupération et effectuant de longues pauses. Le RK Jaws Raizer est juste
parfait pour effectuer ce genre de prospection se lançant aisément face au vent, la vibration de la
palette se faisant ressentir à la descente et sur la moindre animation, même à longue distance. Ce
qui m'assure avec de telles conditions (vent, lancers lointains...) de la bonne action de pêche.
Soudain à la reprise d'une pause, CONTACT ! Ferrage assez ample du fait de la distance, je
ressens des coups de tête appuyés et pense de suite à un brochet, mais je suis encore loin et je ne
peux pas confirmer. Surtout que les sensations sont assez bizarres : je sens bien dans la Slop des
accoues marqués mais je ramène assez facilement...
Je ne suis plus qu'à quelques mètres de la berge. J'arrive à passer la bande d'herbiers située devant
moi quand je vois le poisson arrivé en surface, et là surprise... Au lieu d'une forme allongée comme
je m’y attendais, je vois apparaître quelque chose de plutôt rond, clair et avec des nageoires
colorées. Je comprends aussitôt que c'est une perche mais c’est la taille qui me surprend.
Faut savoir que chez moi, la maille courante des perches est comprise entre 20 et 30 cm. Un
poisson de 35 est déjà en soi une belle prise et passer 40 plutôt rare (enfin pour moi !). Mon record
personnel plafonnait depuis trois ans à 43 cm et encore c'était dans le privé.
De suite je compris que ce record allait tomber. Elle est vraiment magnifique, pas abîmée,
de superbe couleurs et surtout aux dimensions inhabituelles.
Je saisi la toise qui me confirme ce ressenti : 50 cm !
 

DAY OFF, FISH ON

Je la maintiens dans l'eau, le temps d'attraper le téléphone pour immortaliser cette
magnifique demoiselle. Je suis impressionné par la puissance qu'elle développe et par deux fois elle
arrive presque à me faire lâcher prise. Une fois la séance « shooting » faite, elle repartira tout
tranquillement dans son royaume.
Je ne vous cache pas mon émotion d'avoir attrapé une aussi belle perche et je mis quelques
minutes à me remettre de cette rencontre. D'ailleurs, je n'ai pu m'empêcher de regarder de suite les
photos prises pour m'assurer vraiment de la réalité de ce moment.
Outre le fait de faire tomber ce record qui commençait à dater, c'est le fait de pouvoir
admirer et tenir une aussi belle prise qui me procura autant de plaisir. Surtout sur une partie de
pêche non programmée et opportuniste.
Rien de tel pour ne pas me faire regretter ce jour de congés et surtout qu’au final, mon
garage n'est toujours pas rangé !

DAY OFF, FISH ON

Commenter cet article