Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par evilbassfishing.over-blog.com

 les-pecheurs-attentifs-hier-sur-les-eaux-entre 243263 510x2

 

En attendant les résultats des analyses effectuées la semaine dernière, lors de la découverte d’une pollution des eaux du Vidourle (15 avril), les pêcheurs ont décidé de faire un état des lieux, hier. Selon Jean-Jacques Daumas, président de l’association Le Brochet vidourlais, l’objectif était "de voir si l’état du fleuve est redevenu compatible avec la vie du poisson et si nous pouvons demander la réouverture de la pêche".

Deux bateaux ont donc été mobilisés, dans lesquels sept hommes se sont répartis, les uns inspectant le bas et les autres le haut.

Après avoir méticuleusement observé le cours d’eau pendant près de deux heures, ces derniers étaient quelque peu rassurés et notaient un retour à la normale. Pour Éric Ravel, directeur technique de la fédération de pêche de l’Hérault, "les poissons ont l’air normaux, ils ne sont pas stressés et ne cherchent pas l’oxygène. Ça dénote une amélioration et c’est très positif. De plus, il ne reste plus beaucoup de poissons morts."

Les pêcheurs vont donc demander à la préfecture la réouverture de la no-kill dans un premier temps, c’est-à-dire que tous les poissons pêchés seront systématiquement relâchés. "Cela permettra notamment de voir ce qu’il reste en terme de quantité. Et également de suivre l’évolution des poissons", ajoute Jean-Jacques Daumas. Pour lui, il n’y a plus vraiment de risques : "La pollution était certainement due à un produit qui a touché certaines parties du Vidourle plus que d’autres. Désormais, cette substance semble s’être diluée."

Mais les pêcheurs sont conscients qu’il faudra du temps avant que le fleuve retrouve son état initial. "Pour avoir un brochet d’un mètre, il faut attendre quinze ans, donc il faudra du temps avant que toutes les conséquences de la catastrophe aient disparu", regrettent-ils.

Ils déplorent également des rumeurs, qu’ils démentent, comme le fait que la pêche pourrait être interdite pendant trois ans... Ils espèrent surtout que la préfecture fera preuve d’indulgence, d’autant que la saison vient juste de commencer.

F-O

JUSTICE : Le Siav porte plainte

Le syndicat interdépartemental d'aménagement du Vidourle (Siav) a annoncé hier, par la voix de son président Claude Barral, qu'il portait plainte, avec constitution de partie civile, au sujet de la pollution découverte la semaine dernière. "Comme ça, nous aurons accès au dossier", précisait Claude Barral, s'inquiétant de la possibilité d'un "acte criminel".

2993887867 1 3 MrLbmk5T

 

Commenter cet article