Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par evilbassfishing.over-blog.com

Quand une société comme Molix s’associe à une star Comme Mike Iaconelli, pour développer un leurre innovante, il en nait le Lover ; un vibration jig ou une version améliorée d’un chatterbait.

Pour ceux qui par hasard n’auraient jamais entendu parler de Ike (surnom de Mike Iaconelli), disons juste qu’il a remporté le Bassmaster Classic en 2003, et le titre de B.A.S.S. Angler of the Year en 2006…

Alors avec tout ça, j’étais plus qu’impatient de tester ce nouveau joujou…

Be a lover...
Dimanche 14 avril,

Après une semaine ensoleillée, le week-end est catastrophique, pluie (couverture nuageuse à 100%) vent, baisse des températures de plus de 10 degrés en 24 heures ; rien de pire pour scotcher les fish.

Mais il en faut bien plus pour calmer un fishing addict en crise de manque d’écailles…

La pêche est difficile. Après 2 bonnes heures de prospection, quelques touches, mais rien de validé. Lassé de gratter lentement les différents postes, je décide de monter un Molix Lover pour prospecter large à la recherche d’un potentiel poisson actif.

Pour augmenter le volume de la bouchée et peut-être décider les poissons à se déplacer (l’eau n’attend pas les 10°C), je monte en trailer un Molix Sligozzo.

L’avantage du Sligozzo c’est qu’il ne perturbe pas la nage du Lover, mais appendice caudal orienté à la verticale, il permet tout de même d’ajouter des vibrations à l’ensemble tout en accentuant la nage du leurre…

A peine deux lancés plus tard, alors que mon leurre longe une roselière ; touche ! Poisson !

C’est un brochet d’environ 80cm qui s’est laissé tenter.

Be a lover...

Photo protocolaire, remise à l’eau de rigueur et j’explique à Ludo en relançant mon leurre où j’ai pris mon fish…Boum re-touche, chandelle décroché… Juste le temps de voir que c’était un bass...

Quelques mètres plus loin, la berge présente la même configuration que la zone précédente où j’ai touché mes poissons. Alors je l’aborde de la même manière.

Ma Furiozza (641 ML GLASS) se plie, combat court mais intense, c’est un bass correct de 40cm qui prend la pose à mes cotés ; le premier bass de l’année ça se fête !

Be a lover...

Molix Lover validé… Je suis sûr qu’on en reparlera cette année… affaire à suivre…

@+

JP

Commenter cet article