Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par evilbassfishing.over-blog.com

Day 1 :

Samedi 7 septembre 7h00 ; 3 heures de route direction Marsillargues pour la 13ème édition du Marsibass…

C’est bon, je n’ai rien oublié ; les cannes, les leurres et surtout la tenue de pluie sont dans la voiture. Ça fait 3 jours que David m’envoie des messages du type « n’oublie pas ton K-way » et Eveline Dhéliat en rajoute tous les soirs !!! Ce n’est pas grave, ça fait un an qu’on n’a pas participé à une compet et même un bulletin d’alerte orange ne pourrait calmer mon enthousiasme.

Arrivé sur place (pour une fois avant David…) le ciel est dégagé et comme avant toute compet, tout le monde parle des conditions de pêche des mois précédents.

A l’écoute des diverse remarques, il semblerait que la pêche s’annonce ultra difficile…

Pour cette première journée, le hasard a choisi de nous envoyer sur le secteur intermédiaire… C’est plutôt un bon tirage en ce qui nous concerne. Même si la pêche semble très compliquée, ce secteur et très varié (bois, nénuph, rochers, zones shallow…) et permet de tester plusieurs solutions pour tenter de trouver quelques poissons actifs (quota à 5 fish) sur un premier jour de pêche.

Nous nous dirigeons rapidement à la mise à l’eau, David a fini l’aménagement de son Crestliner Sportman 1450 récemment et il lui tarde de voir comment il se présente en situation de pêche à deux…

Rapidement nous trouvons notre place ; le bateau et spacieux et ultra stable même avec plus de 170kg à l’avant, la pêche est hyper confortable et il me faut pas longtemps pour me sentir à l’aise sur ce bateau !!! En plus David a fait un aménagement de dingue (Poste MP3, compartiment réfrigéré…) ; on s’adapte vite au confort !!!^^

Top départ ! Il faut que je me libère d’un doute ; l’an passé sur une zone shallow le Sculpo SS m’avait permis de prendre coup sur coup 2 keepers…

Est-ce que ce crank fonctionnera de la même manière aujourd’hui ?

Nous nous dirigeons donc sur la zone et à peine un quart d’heure après le départ de la manche, un bass jailli des herbiers et vient châtier violemment mon crank. David dégaine l’épuisette plus vite que son ombre… c’est dedans, et c’est maillé ; 33cm ! Ça part de là !

Galvanisé par cette prise nous entamons notre prospection.

David se met en mode texas et pitch le moindre centimètre de berge. Et bim !, il ferre, je me jette sur l’épuisette (et fini d’ailleurs allongé sur mes cannes)

C’est un second bass maillé ! C’est bon ça !

Action/Réaction!!!
Action/Réaction!!!
Action/Réaction!!!

Action/Réaction!!!

Rapidement David enchaîne le troisième puis le quatrième… C’est bon plus qu’un et nous avons le quota…

Et la plus rien, ou plutôt une grosse séance de loose ou chacun de nous décrochons un big one… Tant pis, c’est le jeu…

Pas d’énervements sur le bateau, bien au contraire ; ça fais maintenant prés d’une heure et demie que nous n’avons plus rentré le moindre poisson maillé, alors pour passer le temps on chante, on danse sur le bateau et David pour se dégourdir les jambes fait quelques cascades (c’est ça le privilège d’avoir un bateau au top...) Tout ça en continuant à prospecter…

Alors que nous entamons une nouvelle chorégraphie, un « tac » résonne dans ma Furiozza, réflexe de ferrage « Pendu !»

Mon Slit Shad (4", coloris Sexy Shad) vient de se faire happer par un jolie bass. David réagit aussi sec ; c’est dans l’épuisette et c’est un poisson de 43cm qui nous permet de faire le quota… Après ce petit pic d’adrénaline, suivit d’une petite séance d’auto-congratulation, nous nous remettons dans la pêche gonflé à bloc… Maintenant il faut faire grossir notre quota… Ainsi texas et Slit Shad en linéaire vont nous permettre à deux reprises de faire tourner les poissons de notre vivier.

El Classico 2013
El Classico 2013

Fin de la manche, c’est le moment de comptabiliser les points.

Avec un superbe quotas c’est l’équipe Ortega / Reynaud qui prend la tête du classement provisoire, en ce qui nous concerne nous nous classons 5ème. Pour nous le podium semble toujours jouable, mais demain il va falloir envoyer du bois !!!

Nous sortons le bateau de l’eau, direction chez Koko pour mettre toutes les batteries en charges.

A peine arrivé, le déluge s’abat sur nous. Le ciel est noir, les routes ressemblent à des torrents ; si ça reste comme ça, ça risque d’être chaud demain… En plus, météo France place la région en vigilance orange pour le lendemain… ça sent l’annulation de la seconde manche cette histoire !

En attendant, retours sur Marsillargues pour le traditionnel repas, et bien sûr échanger sur la journée. L’ambiance est bon enfant mais pour autant tout le monde est dans la compet.

David, KoKo, Rémy, Christophe et moi continuons cette soirée à échanger sur nos diverses expériences de pêche …bien entendu ;-)

quota du premier jour

quota du premier jour

Day 2 :

Après une nuit plutôt courte, nous découvrons que la météo s’est heureusement plantée : il fait beau !!!

Mais l’idée de nous retrouver sur le secteur aval pour la seconde manche ne nous enchante pas des masses… Pendant le trajet vers la mise à l’eau, nous décidons de descendre rapidement sur le bas du parcours en power fishing, puis une fois arrivé sur zone de se mettre en mode gratouille…

8h30min, le départ est lancé : moteur à fond et long cast de rigueur…

Bing ! Première frappe sur le Lover Buzz… mince c’est une perche !

Mais apparemment nous ne sommes pas les seuls à avoir choisi cette stratégie : nous sommes 5 bateaux en direction de l’aval… David me propose de changer nos plans et d’entrer de suite en mode grattage. Nous laissons donc la horde s’éloigner et nous attaquons notre pêche sur la berge au soleil en espérant que de ce coté les poissons seront actifs…

El Classico 2013

Alors que je pêche en linaire avec mon Slit Shad (on ne change pas une équipe qui gagne), je prends sur la même récupération une succession de petites touches, puis une frappe ! C’est pendu !

Le poisson n’est pas très gros et doit donc passer par l’étape toise ; 31cm synonyme de vivier.

C’est fou comme le premier poisson maillé fait du bien quand on est en compet, ainsi la confiance s’installe.

El Classico 2013

David est à bloc (moi aussi d’ailleurs) et du coup l’ambiance est beaucoup plus concentré qu’hier… Ainsi à peine quelques minutes après ce premier poisson, David rentre le second. Puis comme la veille, il enchaine le 3ème puis le 4ème keepers, les poissons sont calibrés à 33cm… Plus qu’un !!!

Au vu de la fréquence à laquelle David enchaîne les frappes en texas, je décide de changer de pêche et de prospecter des endroits le plus encombrés au jix Tenax (1/2 oz coloris black/blue) en l’animant de façon minimaliste et très lente (limite dead sticking) au cœur des obstacles. Ce choix s’avère rapidement être efficace…

El Classico 2013

Le jig est dans un amas dance de branchage et ce faufile lentement jusqu’à la lisière du poste. Une petite pose sur le fond et je ressens comme une aspiration ; je ferre et cris instantanément « Poisson ! » David est en train d’affiner son montage assis sur la plateforme arrière et ne réagit pas de suite… Le poisson me parait plus lourd que les précédents du coup je cris « Gros !» Ce mot a l’effet d’un électrochoc sur David ; en une fraction de seconde, il se saisit l’épuisette et le bass se retrouve dedans… Yes ! Le 5ème poisson synonyme de quotas, et celui là sûr il est maillé 44.5cm !

Il est 10h30 et nous avons le quota ! Il nous reste encore 4 heures pour trouver du big…

En restant dans les mêmes schémas de pêche, nous arrivons à faire grossir notre quotas et remplaçons à trois reprises nos poissons (dont un 40down…lol)

Il est 13h00 et n’avons plus la moindre touche depuis une bonne demie heure.

L’absence de poisson va malheureusement durer jusqu’à la fin de la manche…De quoi nous faire stresser et douter.

David réussira tout de même à rentrer quelque minutes avant le sifflet final un dernier bass de 31cm,; dommage, celui là n’aura pas le privilège de visiter le vaste vivier du Crestliner (notre plus petit bass fait 32cm ).

Ca y est cette seconde journée est finie.

quota du second jour

quota du second jour

Nous finissons premier de cette dernière manche, mais en plus du classement, David et moi avons passé deux superbes journées de pêche!

Avant l’annonce définitive du podium par Jean-Jacques tout le monde est en mode calcul pour essayer de savoir quel est le classement final de cette 13ème Edition du Marsibass.

Le podium est annoncé ; nous sommes 2nd !

El Classico 2013

Troisième compet ensemble et premier podium pour David et moi ; rien de tel pour bien clôturer le week-end… En plus je n’ai pas eu besoin de ma tenue de pluie !

Pour nous passionnés de Bass, cette compétition qu’est le Marsibass a une saveur particulière, puisqu’elle est aujourd’hui la seule compétition en France 100% Bass au leurres en Bateau et grâce à Jean-Jacques Daumas et son équipe, ça fait 13 ans que ça dure…

Alors un grand Merci à l’AAPPMA du Brochet Vidourlais et à l’an Prochain ;-)

El Classico 2013

Le top 5 :

1 . Ortega / Reynaud – 4 points – 10 poissons pour un poids total estimé à 7kg 672

2 . Allard / Lalubin – 6 points – 10 poissons pour un poids total estimé à 7kg 183

3 . Grande / Laune – 6 points – 9 poissons pour un poids total estimé à 4kg 936

4 . Ly / Jauffret – 12 points – 5 poissons pour un poids total estimé à 3kg 164

5 . Scaillerez / Clément – 12 points – 4 poissons pour un poids total estimé à 2kg 997

Big Bass 45,5cm pour Vincent Scaillerez

Les stats du Marsibass 2013

101 bass maillés (plus de 30cm) capturés dont 54 le premier jour et 47 le second.

Il est temps de reprendre la route et de retourner sur Lyon…

Le week-end prochain ce sera brochet…

@+

La pêche de ce week-end en video prochainement...

Commenter cet article

fred13 18/09/2013 12:45

Félicitation a vous pour votre deuxième place .Bravo

JP 18/09/2013 19:42

Merci Fred!!! ;-)